porte-plume

Porte plume

Porte plume
Date de création : Souvenir de guerre de 1914-18
Matériaux et techniques : cuivre jaune, métal
Mesures : 1.1 x 10.5 cm et 1.4 x 8.2 cm
Poids : 44.8 grammes

LE TRAVAIL DES ÉLÈVES

Un jeune Phocéen fait partie de l’expédition qui est accueillie par les Ségobriges. Dans une lettre qu’il adresse à ses parents, il raconte la découverte de la Calanque, la rencontre avec le roi des Ségobriges, le repas au cours duquel est scellée l’union entre Gyptis et Protis.

Daphné dit à ses parents Hélène et Jason ce qui suit :

Si vous allez bien, tant mieux, moi je vais très bien car la traversée depuis Phocée a été très agréable. Aucune tempête, la mer était calme.

Nous voilà arrivés sur une terre magnifique, avec une très belle calanque, où vit un peuple gaulois, les Ségobriges. Nous avons demandé à leur roi un territoire pour construire une ville mais le roi Nanus était beaucoup trop occupé à préparer les fiançailles de sa fille Gyptis. Cet homme très accueillant nous a tous invités au banquet.

Le banquet s’est bien déroulé. A un moment de la cérémonie, Gyptis se lève et tend une coupe d’eau à Protis, le chef de notre expédition. Le roi a décidé d’offrir comme cadeau de mariage à son gendre un territoire pour fonder une ville. Grâce à ce mariage une alliance s’est faite entre les gaulois et les Phocéens !

Ερροσω